Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

description physique

"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde"

Publié le par Helix Bennington

Titre: citation d'Oscar Wilde

Titre: citation d'Oscar Wilde

- Il n’écoutait pas ce qu’elle disait. Chaque question qu’il posait lui était en réalité prétexte à parcourir les traits réguliers de ce qu’il considérait comme le beau visage d’Helix. La peau était lisse, veloutée, teintée d’un joli rose frais sur les pommettes. Ses yeux dont l’iris avait été trempé dans du caramel chaud, brillaient comme deux petites agates dans leur écrin à courbe amandine. Elle avait dans le regard l'audace des volontaires et la douceur des tendres. Le nez était parfait, petit, droit et légèrement retroussé, ce qui ajoutait au charme de la jeune créature. La bouche elle, frôlait l’indécence. Grenadine, sensuelle, malicieuse, sans que la propriétaire semble bien le réaliser. Le sourire gêné d’Helix découvrait des dents rangées en ordre militaire tandis que Jan s'attardait sur les commissures de ses lèvres qui lui causaient des palpitations chaque fois qu'elle souriait. Elle sentait la vanille et quelquefois le monoï. Il lui suffisait d'humer l'air pour deviner sa présence alentour.

Et ses cheveux…ses cheveux. La seule en classe qui eût la crinière bleue. Et bien que cet azur fût sur la fin de sa vie, il accentuait la singularité de la frêle jouvencelle. Helix et son bonnet noir customisé, Helix et ses collants zébrés d’arcs en ciel, Helix et ses oreilles percées à des endroits dont elle seule connaissait le nom scientifique. Helix et ses bras lactés sur lesquels elle écrivait des textes entiers. Helix et ses origines lui autorisant l’accès sans accent et avec une aisance déconcertante, de l’anglais au français. Helix et ses cils réglisse lui touchant le front. Helix et ses fossettes qui produisaient en Jan une excitation telle qu’il lui en naissait une érection chaque fois qu’il parvenait à les imprimer sur les joues de cette icône particulière. Helix et son rire franc, impétueux, spontané. Son décolleté modeste d’où il imaginait sans peine pourtant la chaleur d'entre les collines riantes et moelleuses.

Le pauvre Germain n’en dormait plus, n’en mangeait plus. Tétanisé chaque fois qu’elle pénétrait son champ de vision, il l’aurait baisée sur place en même temps qu’il l’aurait protégée du monde en l’enveloppant dans ses bras. Avec lui cette fleur si distincte des autres, si spéciale, si fragile, n’aurait plus rien eu à craindre de la vie. Tout le fascinait chez Helix. Il admirait sa manière de s’affirmer, de provoquer, de défier le genre humain par son apparence, son attitude, ses idées, son verbe. On ne pouvait pas ne pas la voir, elle explosait dans la classe, hurlait silencieusement sa différence. C’est précisément cette différence qui la rendait pour Jan, si intéressante. -

Helix Bennington

Voir les commentaires